Esteban Sohet et Quentin Vanhoof lancent une nouvelle licence « Oddity »

Esteban Sohet et Quentin Vanhoof lancent une nouvelle licence « Oddity »

Deux anciens stagiaires du CEPEGRA de la cuvée Motion Design 2017 ont eu la chance d’être sélectionnés pour participer à la première aventure du R/O Institute : une formation au « Storytelling » transmédia de 8 mois avec à la clé, une production qui sera proposée sur le marché des producteurs audiovisuels.

 

 

Oddity est une licence en copropriété avec le R/O et les grands acteurs des médias belgo-français tels que Dargaud, Dupuis, Lombard, la RTBF, Wallimage… Prochaine étape, le tour des producteurs pour financer cette licence et la diffuser internationalement à travers différents médias : d’abord le jeu vidéo puis, selon le succès, des applis pour mobiles, une série TV, des aventures en films d’animation ou en BD voire, soyons fous, des productions de longs-métrages. L’aventure continue donc encore durant 18 mois.

Mais au fait, qu’est-ce qu’une licence ?

Durant ces quinze dernières années le monde des médias dans le domaine de la fiction s’est complètement transformé et diversifié. Que ce soit dans le marché de la série, de la production de fictions, de films d ’animation ou de jeux vidéo, on assiste à une explosion des produits dérivés qui multiplie parfois par 10 les profits générés par ce biais.Pour exemple, « La Reine des Neiges », gros succès des studios Disney, c’est 1 milliard de dollars de recettes au cinéma et, en moins d’un an, plus de trois millions de déguisements des deux héroïnes, Elsa et Anna, vendus aux États-Unis. En 2014, les productions aux grandes oreilles n’engrangeaient pas moins de 40 milliards de recettes sur ses produits dérivés.

Cette nouvelle donne a complètement changé le paysage de la production dans ce secteur et a mené à repenser le métier et la stratégie de concepteur d’histoires et de scénarios.

Le storytelling aujourd’hui conçoit et développe non plus des scénarios classiques, fermés en fonction d’un média. Dès le départ, une « bible » s’élabore pour définir les structures d’un univers, les caractéristiques de personnages, les règles de fonctionnement qui permettront de déployer des aventures de manière optimale quels que soient les médias, les supports, les plates-formes sur lesquels ces histoires seront transposées.

On comprend dès lors, au vu des profits prévisionnels, que la recherche de coproducteurs, la faisabilité et la viabilité d’un projet sont directement liées à la cohérence et la pertinence de la « bible » et des possibilités de rentabilité qu’elle dégagera.

C’est cette nouvelle orientation dans le métier des « raconteurs d’histoires » qui a amené l’équipe du R/O Institue avec à sa tête Domenico La Porta à créer cette formation à Charleroi, berceau de la BD belge et vivier des plus grands scénaristes belges.

Lire l’entièreté de l’article sur le blog du CEPEGRA

Quelques photos

Nos partenaires